Maison écologique basse consommation - Jean-Yves Quentric


Présentation

 

La réalisation

 

Les entreprises

 


LA PHYTOEPURATION ET LE BASSIN PLANTE

Bien que bénéficiant d'un assainissement collectif, je voulais pouvoir valoriser au mieux mes eaux et avoir un impact sur l'environnement le plus faible possible.

Donc, j'ai opté pour des toilettes sèches avec un lombricompostage Ecodomeo sur l'une des toilettes, et des toilettes à litières sèches pour la seconde. Cela permet de ne plus avoir d'eaux vannes et donc de rejet d'eaux chargés en matières fécales et en urine.

Pour les eaux de pluie, j'ai installé une citerne de 5000 litres afin de pouvoir utiliser ces eaux du ciel pour les machines à laver et pour l'arrosage du jardin.

Une phytoépuration me permet de traiter les eaux grises (eaux des salles de bain et de la cuisine) afin de pouvoir la valoriser dans un bassin d'agrément planté.

Enfin, puisque je disposais de l'assainissement collectif, un réseau d'évacuation spécifique dans la maison permet de canaliser deux urinoirs et un timbre d'office (évier de cuisine dédié à des nettoyages fortement chargés en matières grasses ou en produits d'entretien peu écolo/ emplois très limités bien évidemment). Ainsi, les volumes d'eaux rejetés à l'assainissement collectif sont très faibles et justifiés.

REALISATION DU BASSIN PLANTE

La spécialité de mon fils Kévin et de sa compagne Laurine Vignon est la réalisation de phytoépuration. Elle est installée en Bureau d'Etude Aquatiris et il est installateur partenaire d'Aquatiris à St jean en Royan dans la Drôme. L'avantage des techniques Aquatiris est qu'elles bénéficient d'une solide expérience et d'un agrément publié au Journal Officiel du 20 décembre 2011.

Photos%20site/1240_1%20Bassin%20plante%206.JPGLa réalisation d'un bassin planté est un peu différent même si cela fait appel à des techniques similaires.

Le premier travail consiste à creuser un trou adapté. Pour la phytoépuration une dimension de 10 mètres par 5 sur une profondeur de 40 cm convient tandis que pour le bassin, nous avons un trou de la même dimension et un autre trou de 6mètres par 4 et une profondeur en fonction de la couche de calcaire que nous allions trouvée.
Photos%20site/1240_2%20Bassin%20plante%207.JPGLa forme de l'excavation est en diamant avec des berges en escaliers pour pouvoir y installer les plantes. Idéalement, il aurait fallu pouvoir descendre à 2 mètres, mais nous avons trouvé du calcaire sain à 1,60 mètres et nous nous en sommes contenté.

Il a deux filtres préalables : un filtres vertical qui reçoit les eaux après phyto- épuration, puis un filtre horizontal et enfin les eaux se déverseront dans le bassin principal.

Photos%20site/1240_3%20Bassin%20plante%203.JPG Pour la phytoépuration comme pour le filtre horizontal du bassin, Kévin utilse des panneaux d'OSB car le terrain est très rocailleux et les morceaux de calcaire brisé ont souvent des angles qui pourraient endommager la membrane d'étanchéité (EPDM) que l'on va poser dans le fond de ses installations. Photos%20site/1240_4%20Bassin%20plante%205.JPG
Photos%20site/1240_6%20Bassin%20plante%205.JPG


Autour du bassin, Kévin dispose une bordure sur laquelle l'EPDM pourra venir se fixer. Et nous faisons un lit de sable dans les fonds.

Un local technique enterré pourra héberger la pompe de circulation, les filtres (notamment filtre UV) et le vannage.

Photos%20site/1240_5%20Bassin%20plante%208.JPG

Puis nous posons un géotextile (en blanc sur les photos) avant la pose de l'EPDM (en noir).

Photos%20site/1240_7%20Bassin%20plante%206.JPG Photos%20site/1240_8%20pose%20geomembrane%2001.JPG Photos%20site/1240_9%20pose%20geomembrane%2003.JPG Photos%20site/1240_10%20pose%20geomembrane%2017.JPG
Photos%20site/1240_11%20Bassin%20plante%202.JPG


Dans le bassin, pour créer une séparation entre les berges en escalier où viendront les plantes et la partie dans laquelle on pourra faire trempette, on construit une cloison en mélèze calculée de telle sorte qu'elle reste à 20 cm en-dessous de la surface de l'eau.

Photos%20site/1240_12%20Bassin%20plante%205.JPG


Pour la phytoépuration et les deux filtres du bassin, après la pose du géotextile puis de l'EPDM, on remplit avec des granulats dans lesquels les plantes seront plantées.

La phytoépuration comporte trois "zones" avec des granulométries différentes. Les eaux grises arrivent d'abord dans des granulats proches du sable. Les eaux passent ensuite dans des granulats de plus en plus gros.


Puis arrive le jour de la mise en eau et des plantations.

Les plantes sont soit plantées dans les granulats de la phytoépuration et des deux filtres du bassin, soit plantées dans des paniers qui sont disposés dans le bassin à des profondeurs différentes selon la qualité des plantes.

L'évolution du bassin et de la phytoépuration sur les premiers mois...
Le développement du bassin a été impressionnant. Planté fin Mars, dès la mi avril, les premières fleurs de nénuphar ont éclos à la surface de l'eau.

Par contre, nous avons assez rapidement confronté à des développements d'algues, principalement filamenteuses.

Généralement, les bassins plantés dans la Sud de la France souffrent de ne pas être assez riches pour les plantes car la période hivernale est comparativement plus courte.

Et le problème est la température de l'eau car en été, un bassin planté peut être soumis à des températures de l'eau à 32, 33°c... Cela rend le Ph difficile à contrôler et les plantes en souffrent. Apporter de l'ombrage aux heures les plus chaudes est une solution naturelle mais les arbres plantés mettront quelques années à apporter un ombrage suffisant. Alors la solution est l'utilisation d'une pompe à chaleur pour maintenir l'eau à des températures en dessous de 30°c.

En quelques semaines, les plantes se sont bien développées, tant les plantes aquatiques du bassin que celles de la phytoépuration. Trois ans plus tard, ce sont de véritables forêts vierges pendant l'été !

PRESENTATION
Introduction
Le contexte humain
Budget et choix technique
Description
L'énergie et l'eau

Eolien et photovoltaïque

LA REALISATION
Fondations et murs
Charpente et toiture
Isolation et enduits
Phytoépuration et bassin planté
Les finitions : cheminée, pergola
Eolienne et photovoltaïque
LE CONTEXTE HUMAIN, LES ENTREPRISES
Pascal Vinette, architecte
Gaël Rolland, Thomann-Hanry, carrière de pierre
Rénald Sinet, tailleur de pierre
Sylvain Bérard, charpentier couvreur, isolation extérieure
Jean-Louis Girard, Savener, énergies renouvelables, plomberie, électricité, chauffage
Pierre-Philippe Sturacci, menuiseries extérieures et intérieures, parquets, placards
Jérôme Goudet, G+ Rénovation, cloisons et isolation intérieure
Demba Coulibali, Technic Façade, enduits extérieurs
Kévin Quentric, Installateur partenaire Aquatiris, phytoépuration
Sébastien Sa, terrasement et travaux publics
Florent Carrio, Ecosistems, installation éolienne et photovoltaïque

Les partenaires et fournisseurs
Phytoépuration : Aquatiris
Toilettes à lombri compostage : Ecodomeo
Agro-écologie : Terre et Humanisme
Fournisseur d'électricité écologique, coopératif et citoyen : Enercoop
Constructeur d'éolienne : Skystream
Fabricant de panneaux solaires Azur Solar 2P
Microonduleurs Enphase M215

 

Me contacter :
jeanyvesquentric@e-gard.fr

Articles de presse

Reportage FR3 décembre 2011

Sites à connaître
L'ADEME :
Agence De l'Environnement de la Maîtrise de l'Energie

CRIIREM
Centre de Recherche et d'Information Indépendant sur les Rayonnements ÉlectroMagnétiques
Négawat
Sobriété, efficacité, renouvelables

Expérimentation des éoliennes :
SEPEN

Informations sur l'environnement : Environnement lançonnais
(Excellent site de mon ami Alain Kalt)

Informations légales